Enfance et Jeunesse, Travaux, Vie locale

Publié le lundi 8 octobre 2018

Après une visite guidée de l’école, durant laquelle les visiteurs ont pu constater les qualités techniques et pédagogiques du bâtiment, et le traditionnel coupé de ruban, les personnalités présentes ont pris la parole : tout d’abord Bruno Ricard, maire de Lanvallay puis M. Lefort, représentant de l’éducation nationale, Mme Méheust, conseillère départementale, M. Ramard, représentant de la Région et en conclusion Mme Consille, Sous-Préfète. L’événement s’est terminé autour d’un verre de l’amitié, animé de discussions, de retrouvailles, de souvenirs…

L’Ecole des Colibris en quelques mots :

  • Le maintien de l’école en centre bourg est un choix de l’équipe municipale pour la vitalité de Lanvallay : « Nous devons garder de l’épaisseur à nos cœurs de bourg » a souligné Bruno Ricard.
  • Le programme a été défini par un groupe de projet intégrant tous les usagers.
  • Une école pratique et confortable, chacune des 9 classes étant distribuée autour d’une « large rue », et ayant une superficie de 63 m² minimum.
  • Un bâtiment à hautes performances environnementales, thermiques et garant de la qualité de l’air intérieur. Ses hautes qualités thermiques (bâtiment « Passivhaus ») misent sur l’avenir. Le coût du chauffage sera très modique pour la commune, cette école étant peu gourmande en énergie. Une performance atteinte grâce à la compacité de l’édifice, l’optimisation de l’étanchéité à l’air et la ventilation, des casquettes pour éviter les surchauffes estivales et des puits de lumière naturelle. Côté matériaux durables, l’extension est en ossature bois, les sols sont en caoutchouc et le mobilier du couloir en bois.
  • Un financement assuré à hauteur de 50% par un prêt à taux 0 et à 50% par des subventions (État, Région, Département, ADEME, réserve parlementaire) et de l’autofinancement.
  • Un coût global de 1 954 035€ TTC, soit 1 269 €HT/m² (hors démolitions et réseaux) pour 721 m² neufs et 193 m² réhabilités et une dixième classe possible à l’étage, ce qui en fait un projet particulièrement maîtrisé, efficace et soucieux de l’emploi de l’argent public, grâce à l’implication et à la vigilance des élus et des services de la commune.

Il reste encore à terminer la réorganisation de la cour prévue avec la participation des enfants et de leurs enseignants et avec le soutien du CAUE, pour qu’elle soit aussi un lieu agréable et apaisé d’apprentissage et de bien vivre ensemble.