Enfance et Jeunesse

Publié le dimanche 23 juillet 2017

Les 3 jeunes de Lanvallay sont Aline Thomas, Dorian Bucaille et Nadhir Zaitout.

En quoi consiste ce dispositif ?

Le dispositif de Coopérative Jeunesse de Services (CJS) est originaire du Québec. Cet outil d’éducation à l’entrepreneuriat coopératif est en expérimentation en France depuis 2013. Les CJS sont un des rares outils qui préparent la jeunesse au monde du travail, démystifient la création d’entreprises et créent des vocations.

Les jeunes de la Coopérative Jeunesse de Services, âgés de 16 à 18 ans, mettent sur pied leur propre coopérative de travail afin d’offrir des services au sein de leur quartier tout au long de l’été. Outre la rémunération, la coopérative les initie au fonctionnement démocratique d’une entreprise, à l’organisation collective du travail, à la gestion coopérative et au fonctionnement du marché.
Concrètement, la CJS produit une activité économique qui génère des salaires. Pour les jeunes coopérants, il leur faut définir les prestations vendues, calculer les prix, faire connaître leur offre de service, gérer les plannings, se répartir des fonctions de direction, de marketing, de comptabilité ainsi que les bénéfices…
Ils sont encadrés par deux animateurs et soutenus par un comité local qui regroupe des acteurs économiques, des structures jeunesses, des collectivités locales comme la commune de Lanvallay.